Les différents travaux de la vigne et de la cave

La taille

Le principal mode de taille utilisé en Alsace pour harmoniser le développement de la vigne est le Guyot simple ou double. 

Lors du repos végétatif de décembre à mars, le viticulteur laisse sur chaque cep un, voire deux sarments de longueur variable.

Agrandir l'image

L'arcure et le liage

Pratiqué dès la mi-février, ces travaux favorisent le développement des bourgeons situés à la base des longs bois ainsi qu'une répartition harmonieuse de la végétation dans un plan vertical.

Agrandir l'image

Les plantations des jeunes vignes

La plantation est manuelle ou mécanique en fonction de la configuration de la parcelle. 

S'étalant de la mi-mars à la mi-mai la période de plantation varie en fonction de l'état du sol. Ce dernier doit de préférence être ressuyé (très peu humide) en profondeur et sec en surface.

Les plants utulisés sont des greffes soudés : il y a d'un côté le porte-greffe qui sera mis en terre et de l'autre côté le greffon qui donne la variété du raisin. Ces deux rameaux de bois sont ensuite greffés à la machine et placés en chambre chaude, pour la soudure. Se forme ensuite un tissu et des racines. Après cela le plant formé sera ensuite mis en terre pendant 1 an à la pépinière avant d'être vendu.

Agrandir l'image

L'épamprage

Il consiste a éliminer les rameaux issus du tronc et donc nom fructifères.

Leur suppression engendre un meilleur développement des pousses principales.

Agrandir l'image

Le palissage, le rognage et l'effeuillage

Le palissage consiste à positionner les rameaux vers le haut, en les maintenant entre deux paires de fil. Il facilite le rognage, visant à couper l'extrémité des rameaux en croissance de façon à former une haie bien régulière.

Ces travaux, qui ont lieu de mi-mai à juillet sont de plus en plus réalisés à l'aide de machines, contrairement à l'effeuillage réalisé à la main, qui consiste à éliminer les feuilles situées à proximité des grappes pour augmenter leur ensoleillement et leur aération et ainsi limiter les risques qu'elles soient atteintes par la pourriture grise.

Agrandir l'image

L'entretien du sol

Les tendances actuelles visent à un enherbement naturel maitrisé (E.N.M).

Cette technique consiste à laisser s'implanter la flore naturelle du sol et à la maitriser par des désherbants foliaires ou par broyage, lorsque la végétation atteint environ 20 cm.

Cette technique permet de profiter des avantages de l'enherbement, et présente l'avantage de développer un couvert végétal diversifié qui retient le sol et l'eau et qui limite les entrainements de nitrate en automne et en hiver.

Agrandir l'image

L'entretien des cuves

Nous procédons chaque année à un nettoyage complet de nos fûts en bois et en inox.

Ceci permet d'éliminer un maximum d'impurtée du au dépôt de la fermentation avant d'y reloger le vin filtré une première fois au mois de février.

Comme vous pouvez le constater ce travail demande beaucoup de souplesse !

Agrandir l'image

Les vendanges

Elles débutent lors de l'arrivée à maturité des raisins, généralement 100 jours après le stade de mi-floraison. C'est à dire vers le 15 septembre, au moment où les raisins présentent le meilleur rapport sucre/acidité.

L'ouverture des vendanges est fixée officiellement par un comité d'experts.

Les vendanges sont encore majoritairement faites à la main et nécessitent environ 250 heures par hectares soit plus de 30 personnes pour récolter 1 hectare en une journée.

Le transport de la vendange de la vigne au chai se fait soit dans des cuves, soit dans des bennes à vendanger.

La totalité de notre récolte est pressée en vendanges entières (sauf pour le Pinot Noir qui est égrappé et macéré pour extraire la couleur, puis pressé après 8 jours de macération).

Ce n'est finalement que vers la mi-octobre que l'on pourra commencer à rentrer ceux qui serviront à la production de Vendanges Tardives et de Sélections de Grains Nobles.

Agrandir l'image

Le pressurage

Etape importante dans l'élaboration de nos vins, pour cela nous utilisons un pressoir pneumatique, c'est un pressurage plus fin et plus délicat qui nous permet d'obtenir des jus clair, avec une belle expression aromatique.

La durée du pressurage varie selon les cuvées d'un minimum de 3 heures jusqu'à plusieurs heures pour les Grands Crus et les Vendanges Tardives.

Agrandir l'image

La conservation en cave

Après le pressurage des raisins, le jus (moût) est stocké en cuves selon le cépage et la parcelle d'origine.
Il arrive ensuite en phase de débourbage, qui consiste à le séparer des impuretés diverses en suspension (bourbes) avant la phase de fermentation.Cette dernière est déclenché spontanément, grâce aux levures naturelles présentes dans le moût ou par ajout de levures sélectionnées et est freinée par refroidissement pour obtenir un vin plus fin.
Une fois la fermentation terminée, on procède à un soutirage pour séparer le vin des lies, qui se déposent au fond du tonneau. Les vins sont ensuite régulièrement dégustés, jusqu'à ce qu'ils soient entièrement clarifiés.Ils sont filtrés entre avril et septembre de l'année qui suit leur récolte, puis mis en bouteille, étiquetés, capsulés et emballés avant leur commercialisation.

Agrandir l'image

L'embouteillage

La mise en bouteille est faite par nos soins à l'exploitation, celle-ci est étalée sur 2 à 3 périodes au courant de l'année.

D'une capacité de 1800 bt. / heure, ce groupe d'embouteillage nous permet de gérer nous-même nos mises en temps voulu.

Agrandir l'image

L'étiquettage

L'étiquettage, nous permet de finir la bouteille après l'embouteillage, c'est à dire, nous posons une bouteille neutre sur un tapis, une machine intégrée va la laver, sécher, puis la capsuler et ensuite l'habiller c'est à dire lui mettre une étiquette adhésive.

L'étiquette adhésive permet de fournir un travail plus propre et plus nette.

Après cela, notre bouteille est prête pour la commercialisation.

Agrandir l'image